Discours prononcé par S.E.Mme Yang Xiaorong à la réception pour sa prise de fonction en tant qu'Ambassadeur de Chine à Madagascar
2016/12/21

                                    LE PEUPLE CHINOIS ET LE PEUPLE MALAGASY SONT DE BONS AMIS ET DE BONS PARTENAIRES

    Tout d'abord, au nom de l'Ambassade de Chine à Madagascar, je tiens à vous remercier d'assister aujourd'hui à cette réception.Cela fait, jour pour jour, un mois et demi que je suis arrivée à Madagascar. En tant que 15e Ambassadeur de la République Populaire de Chine en République de Madagascar, une fois mes pieds mis sur la terre malagasy, j'ai ressenti tout de suite le sentiment d'amitié du peuple malagasy envers le peuple chinois. Durant un mois et demi, j'ai visité un certain nombre d'organismes gouvernementaux, ainsi que des entreprises, écoles, hôpitaux, agences de presse. J'ai constaté de mes propres yeux que le peuple malagasy est travailleur, gentil et généreux, j'ai également senti le souhait sincère du gouvernement malagasy de renforcer sa coopération amicale et mutuellement bénéfique avec la Chine. Pour faire un résumé de l'état des relations sino-malgasy, je pense que deux défénitions conviennent le mieux, c'est de bons amis et de bons partenaires.

    Le peuple chinois et le peuple malagasy sont de bons amis qui ont une relation d'amitié profonde.   

    Les échanges personnels entre eux remontent loin dans l'histoire. Dès les 13e et 14e siècles, dans la dynastie des Yuan, la Chine avait déjà trois itinéraires vers l'Afrique, dont celui vers Madagascar. Cette Route de la Soie maritime reliait alors les deux pays par l'amitié. Au 19e siècle, de nombreux chinois sont venus sur la grande île pour s'y installer, leurs descendants vivaient en harmonie avec la population locale. Grâce à leur générosité, ils se sont bien intégrés dans la société locale.

    Depuis l'établissement des relations diplomatiques en 1972 entre la Chine et Madagascar, les échanges amicaux entre les deux peuples n'ont cessé de se multiplier. Récemment j'ai visité l'Institut Confucius de l'Université d'Antananarivo où des enseignants chinois et malagasy enseignent ensemble la langue chinoise et présentent la culture chinoise aux étudiants malagasy. En même temps ils font connaître la culture traditionnelle malagasy au peuple chinois. L'année dernière, l'Institut Confucius de l'Université de Toamasina a également vu le jour. Chaque année, les visites mutuelles de troupes artistiques chinoises et malagasy montrent la culture et l'art des deux pays au public. L'amitié entre peuples est la base du rapprochement entre Etats. Grâce à ces échanges et coopération, les deux peuples se comprennent mieux, leur amitié se consolide davantage, pour qu'ils deviennent de bons amis qui jouissent d'une compréhension mutuelle et d'une confiance réciproque.

    La Chine et Madagascar sont de très bons partenaires qui cherchent du progrès partagé. La Chine attache une grande importance au développement des relations avec la grande île, elle fait de Madagascar un partenaire important en Afrique. Elle voudrait engager une coopération pragmatique avec Madagascar dans de divers domaines, ceci avec l'amitié sincère, le respect mutuel et dans l'esprit de l'égalité et des avantages réciproques.

    Depuis que les relations diplomatiques sont établies en 1972, la coopération amicale et mtuellement avantageuse entre les deux pays a connu un développement rapide. Les relations sino-malgasy ont connu un bond qualitatif par rapport à celle d'il y a 44 ans. En 2015, le volume du commerce bilatéral a atteint 668 millions de dollars, soit une augmentation de 35 fois par rapport à 1990. Aujourd'hui, le nombre d'entreprises chinoises qui sont venues investir à Madagascar est plus de 1400, dont le montant d'investissement est de l'ordre de 739 millions de dollars. Les échanges personnels entre nos deux pays se multiplient constamment. Guangzhou et Shenzhen sont les deux villes chinoises que les entrepreneurs malagasy visitent le plus. Du côté Madagascar, ce sont l'allée des baobabs à Morondava, le Tsingy de Bemaraha et le parc national des lumériens d'Andasibe qui attirent un plus grand nombre de touristes chinois par leur grand renom. Au fur et à mesure du renforcement de la coopération sino-malgasy dans de différents domaines, les échanges amicaux entre les deux peuples se multiplieront encore davantage.

    La Chine participe activement à la construction de Madagascar et à l'amélioration de la vie du peuple malgasy. Les aides et investissements chinois couvrent de nombreux domaines comme les infrastructures, l'industrie, l'agrigulture, le sport, l'éducation, la santé publique, etc.. Le Palais des Sports de Mahamasina, le Centre de Conférence international Ivato sont des points de repère dans la capitale. La Routed'Ampitabe à Vatomandry joue un rôle très important pour faciliter le transport local. Construit l'année dernière, le Centre hospitalier universitaire d'Anosiala est déjà mis en service. La construction des écoles primaires rurales, du Centre de Prévention et de Lutte contre le paludisme, tout comme le forage des puits, tant de projets exécutés par la Chine ont contribué à améliorer la vie de la population locale. Ici, je voudrais vous confirmer que dans la mesure du possible, la partie chinoise continuera à renforcer sa coopération mutuellement avantageuse avec Madagascar dans les domaines d'infrastructures, d'industrialisation, de modernisation de l'agriculture, d'éducation, de santé publique, de prévention et d'atténuation des catastrophes naturelles.

    Lors du Sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine tenue à Johannesburg l'année dernière, le Président chinois XI Jingping a proclamé la mise en œuvre de 10 Programmes de Coopération avec l'Afrique, comme le renforcement de coopération dans les domaines de l'industrialisation, de la modernisation de l'agriculture, des infrastructures, du développement vert, de la réduction de pauvreté, de la santé publique, d'échanges personnels et d'autres, afin d'élargir les investissements et la coopération industrielle en Afrique, d'aider les pays africains à accélérer le processus d'industrialisation, à améliorer leur capacité de se developper de façon autonome. Je suis convaicue que Madagascar, un pays très important en Afrique, qui a des conditions favorables telles que la bonne relation  politique et la complémentarité économique avec la Chine, pourra bien bénéficier de ces programmes.

    Enfin, je tiens à souligner que l'état des relations bilatérales entre la Chine et Madagascar ne pourrait pas être tel sans les efforts persévérants déployés par les amis malagasy de tous les milieux. Par la suite, je voudrais vous remercier de votre soutien au développement des relations sino-malgasy, comme au travail de l'Ambassade de Chine. Dans l'avenir, j'espère encore recevoir votre appui énergique. En tant que nouvel Ambassadeur de Chine à Madagascar, je ferai tout mon possible pour accomplir ma mission. Ensemble, nous faisons des efforts et nous allons écrire un meilleur chapitre sur les relations sino-malgasy !
Recommander à:   
Imprimer