Saisir les opportunitÉs historiques pour promouvoir la paixdans la PÉninsule corÉenne
2018/09/28

-Intervention de S.E.M. Wang Yi

Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères

de la République populaire de Chine

au débat public du Conseil de Sécurité

sur la question de la Péninsule coréenne

(New York, 27 septembre 2018)

Monsieur le Président,

Depuis le début de cette année, la situation dans la Péninsule coréenne a connu des évolutions importantes et positives. Cette question est désormais revenue sur la bonne voie du dialogue et des négociations.

En saisissant l'opportunité offerte par les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, la RPDC et la République de Corée ont amélioré leurs relations et ouvert un nouveau chapitre dans les annales de la réconciliation et de la coopération. En avril dernier, les dirigeants des deux pays, en franchissant, la main dans la main, la ligne de démarcation militaire à Panmunjom, ont fait un premier pas qui a retenu l'attention du monde entier. La semaine dernière, il y a eu encore de bonnes nouvelles. Les deux dirigeants se sont rencontrés pour la troisième fois en 2018 et ont signé la Déclaration commune de Pyongyang. Les relations intercoréennes ont connu une amélioration et un développement globaux et les deux parties se sont engagées à travailler de concert pour faire de la Péninsule une terre de paix sans armes ni menace nucléaires. La Chine salue la détermination et le courage politiques dont font preuve les dirigeants de la RPDC et de la République de Corée. Nous soutiendrons fermement les efforts des deux parties pour transformer les consensus des dirigeants en actions concrètes, consolider et renforcer la confiance mutuelle et promouvoir le processus de réconciliation et de coopération dans la Péninsule.

Les dirigeants de la RPDC et des États-Unis ont tenu un entretien historique en juin dernier à Singapour. Les deux parties sont parvenues à des consensus importants sur la dénucléarisation complète et la mise en place d'un mécanisme de paix dans la Péninsule. Cela est dans l'intérêt de la RPDC, des États-Unis et de toutes les parties concernées et répond au besoin fondamental de la paix et de la stabilité dans la région et à l'aspiration commune de la communauté internationale. À l'heure actuelle, la RPDC et les États-Unis travaillent intensément pour préparer le deuxième entretien de leurs dirigeants. La Chine soutient la RPDC et les États-Unis dans la poursuite du dialogue et leurs efforts communs en vue de réaliser davantage de résultats concrets.

Monsieur le Président,

Sur la question de la Péninsule coréenne, la position de la Chine est constante. Nous sommes déterminés à réaliser la dénucléarisation, à préserver la paix et la stabilité dans la Péninsule et à régler les problèmes par le dialogue et les consultations. Depuis de nombreuses années, la Chine a travaillé inlassablement et déployé d'énormes efforts à cet égard. Les évolutions positives que connaît aujourd'hui la situation dans la Péninsule est justement l'objectif que poursuit la Chine. À ce moment précis, nous pensons qu'il est nécessaire pour le Conseil de Sécurité, qui en a d'ailleurs la responsabilité, d'envoyer un signal cohérent et clair pour accélérer le processus du règlement politique de la question de la Péninsule coréenne.

Les différentes parties doivent travailler ensemble pour construire une Péninsule coréenne pacifique et stable. La paix dans la Péninsule est un vœu partagé de la RPDC et de la République de Corée, et un souhait commun des pays de la région. La question de la Péninsule étant par nature une question de sécurité, la réalisation de la paix dans la Péninsule consiste avant tout à apporter une réponse adéquate et équilibrée aux préoccupations sécuritaires légitimes de tous. Après que la RPDC met fin à ses essais nucléaires et balistiques et détruit progressivement les installations concernées et que les États-Unis et la République de Corée arrêtent leurs manœuvres militaires de grande ampleur, publier à temps une déclaration de fin de guerre dans la Péninsule coréenne pour éloigner le spectre de la guerre et affirmer clairement la volonté politique de ne pas faire la guerre dans la Péninsule contribuera à établir la confiance fondamentale entre les différentes parties, à ouvrir au plus tôt la voie à la dénucléarisation et à créer des conditions nécessaires à la conclusion définitive d'un accord de paix. La Chine estime qu'il faut prendre une décision politique judicieuse à cet égard.

Les différentes parties doivent travailler ensemble pour construire une Péninsule coréenne complètement dénucléarisée. La dénucléarisation de la Péninsule constitue un préalable majeur à la réalisation d'une paix durable, s'inscrit dans le cadre de la préservation du régime de non-prolifération nucléaire et représente un objectif commun de la communauté internationale. La Chine estime que l'approche la plus efficace pour réaliser la dénucléarisation dans la Péninsule est de le mener de front avec la mise en place d'un mécanisme de paix, pour que les deux volets se complètent et se renforcent mutuellement en vue d'une solution globale. La RPDC et les États-Unis sont les principaux protagonistes dans la promotion de ce processus, mais toutes les parties intéressées ont la responsabilité de déployer leurs propres efforts dans ce sens. Les Pourparlers à six qui ont joué un rôle important seront toujours une plate-forme multilatérale indispensable. Le Conseil de Sécurité doit aussi dégager au plus tôt des consensus pour fournir du soutien et une garantie internationale à ce processus.

Les différentes parties doivent travailler ensemble pour construire une Péninsule coréenne marquée par la coopération gagnant-gagnant. L'objectif final de la dénucléarisation est d'assurer une vie plus prospère, plus tranquille et plus heureuse aux populations de la Péninsule et de toute la région. Au cours des dernières décennies, la coopération autour de la Péninsule a marqué le pas sous l'influence de multiples facteurs de perturbation. Depuis le début de cette année, la RPDC a pris la décision majeure de changer sa ligne politique pour se concentrer désormais sur le développement économique, décision qui doit être saluée et soutenue par la communauté internationale. Au fur et à mesure de l'avancement du processus de dénucléarisation, les différentes parties pourront développer progressivement et dans le respect des résolutions du Conseil de Sécurité, des coopérations pragmatiques contribuant au bien-être social dans les domaines où les conditions sont réunies. Nous espérons que le jour de la réalisation de la dénucléarisation sera aussi le jour de l'avènement du développement et du redressement dans la Péninsule.

Assumant les missions confiées par la Charte des Nations Unies, le Conseil de Sécurité a adopté jusqu'ici plusieurs résolutions relatives à la RPDC. Tant que ces résolutions restent valides, elles doivent être appliquées de manière intégrale, complète et exacte. La Chine est convaincue que faire pression n'est pas notre but. Tout comme l'application des sanctions, la promotion du règlement politique est également une exigence des résolutions du Conseil de Sécurité. Il n'y a pas de choix à faire entre ces deux volets qui ne peuvent ni s'exclure ni se remplacer l'un l'autre. Les résolutions du Conseil de Sécurité prévoient la possibilité de réajuster les sanctions sur la RPDC en fonction de l'état du respect des résolutions par cette dernière. Étant donné les progrès encourageants que connaissent actuellement les relations RPDC-République de Corée et les relations RPDC-États-Unis, ainsi que les engagements et actions importants pris par la RPDC sur la question de la dénucléarisation, la Chine estime qu'il est nécessaire pour le Conseil de Sécurité d'envisager de procéder, en temps voulu, à des réajustements de sanctions, de sorte à encourager la RPDC et les autres parties concernées à franchir des pas plus importants vers la dénucléarisation.

Cette année marque le 65e anniversaire de l'Accord d'armistice en Corée. Réaliser la dénucléarisation complète dans la Péninsule et y instaurer un mécanisme de paix constitue non seulement la position constante de la Chine mais aussi un consensus largement partagé par la communauté internationale. La Chine appelle les différentes parties à faire preuve de courage politique et à faire avancer le dialogue et les négociations pour favoriser l'avènement d'une paix durable dans la Péninsule. Et la Chine continuera à y apporter sa part de contribution.

Je vous remercie, Monsieur le Président.

Recommander à:   
Imprimer