Discours de Mme l'Ambassadeur Yang Xiaorong à la Réception offerte à l'occasion de la Fête nationale de Chine
驻马达加斯加使馆
2017/09/30

Excellence Monsieur le Ministre des Affraires étrangères,
Monsieur le Président de la Haute Cour Constitutionnelle,
Monsieur le Président du CENI,
Messieurs les Représentants du Sénat et de l'Assemblée Nationale,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Madame le Maire de la Commune urbaine d'Antananarivo,
Excellence Mesdames et Messieurs les Chefs de Mission diplomatique, Représentants des Organisations internationales, et des Institutions spécialisées des Nations Unies,
Mesdames et Messieurs les Consuls Généraux et Honoraires,
Honorables invités,
Chers compatriotes chinois,
Mesdames et Messieurs,

Manao ahoana tompoko !
C'est un grand plaisir pour moi de vous accueillir aujourd'hui pour fêter ensemble le 68e anniversaire de le fondation de la République populaire de Chine. Je voudrais commencer par vous souhaiter, au nom de l'Ambassade de Chine et en mon nom personnel, une chaleureuse bienvenue. Je voudrais également vous adresser mes sincères remerciements pour votre présence.
Depuis 68 ans, la Chine a réalisé des succès remarquables. Notamment depuis l'application de la politique de réforme et d'ouverture il y a 40 ans, sous la direction du Parti communiste chinois, la Chine s'est engagée sur une voie de développement de socialisme à la chinoise.
L'économie chinoise a connu un taux de croissance de 6,9% pendant le premier semestre 2017 et a ainsi contribué à hauteur de plus de 30% à la croissance mondiale. Il se tiendra en octobre à Beijing le 19e Congrès national du PCC, qui établira un plan d'action et de direction politique dans l'optique d'approfondir les réformes touchant tous les secteurs et accélérer l'ouverture et la modernisation de la Chine.
Face à un environnement international qui a connu de profondes mutations sur les plans politique et économique, la Chine s'en tient fermement au développement pacifique et à la stratégie d'ouverture gagnant-gagnant, en apportant des conceptions et des solutions chinoises à la réforme et au perfectionnement du système international.
En matière de sécurité mondiale, À partir de l'année 1990, conformément aux résolutions de l'ONU, la Chine a envoyé près de 33 mille Casques bleus pour maintenir la paix dans le monde. Elle est le pays qui a envoyé le plus de Casques bleus parmi les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU.
En matière de coopération et de développement international, le Forum sur l'initiative « Ceinture et Route » pour la coopération internationale s'est achevé avec grand succès en Chine au mois de mai dernier, avec une participation active de différentes parties prenantes du monde entier.
En même temps, la coopération sino-africaine continue d'enregistrer des progrès réguliers. En 2016, le volume des échanges commerciaux entre la Chine et l'Afrique s'est chiffré 149 milliards de dollars US. En 2015, pendant le Sommet de Johannesburg du Forum sur la Coopération sino-africaine, le Président chinois Xi Jingping a promis 60 milliards de dollars US pour l'Afrique, destinés à financer dix Programmes de coopération sino-africaine, notamment dans les domaines de l'industrialisation, de l'agriculture, des infrastructures, de la réduction de la pauvreté et de la santé.
Les faits ont prouvé que le développement de Chine offre des opportunités à l'Afrique et à d'autres pays du monde. Attachée au concept dit de « sincérité, pragmatisme, amitié et franchise » à l'égard de la coopération avec l'Afrique et sur la base du respect des principes d'égalité, de bénéfices réciproques, la Chine renforcera son partenariat amical avec Madagascar et d'autres pays africains, en vue de réaliser un développement en commun.

Mesdames et Messieurs, Chers amis,
L'année 2017 marque le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Madagascar. Depuis 45 ans, la confiance mutuelle entre la Chine et Madagascar sur le plan politique n'a cessé de se renforcer, et la coopération amicale et mutuellement bénéfique entre nos deux pays ont porté des fruits abondants dans les domaines économique, éducatif, culturel, sportif, sanitaire et autres.
De janvier à juin 2017, les échanges commerciaux sino-malagasy enregistrent une croissance de 10,3% par rapport à la même période de l'an dernier et s'élèvent à 610 millions de dollars US. La Chine est actuellement le premier partenaire commercial, le premier exportateur et le quatrième importateur de Madagascar. Jusqu'en 2016, le volume d'investissement chinois à Madagascar a atteint 377 millions de dollars US et ont permis la création de 17,000 emplois locaux.
Dans le souci de favoriser le bien-être du peuple malagasy, le gouvernement chinois a offert deux milliards quatre-vingt neuf million de yuan RMB d'assistance économique et technique, et a réalisé plus d'une vingtaine de projets d'infrastructure sous forme de dons, parmi lesquels figurent l'Autoroute N°2 reliant Antananarivo et Toamasina, le Palais des sports, le Centre des Conférences internationales (CCI) et l'Hôpital d'Anosiala. Avec des dons non remboursable, le gouvernement chinois prévoit de réhabiliter la Route des oeufs qui desservira la Commune de Mahazaza à Mahitsy et RN4.
L'année 2017 est aussi une année de récolte à l'égard du développement des relations sino-malagasy. Au début de cette année, le Ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a rendu une visite amicale à Madagascar, et les deux parties se sont mis d'accord pour renforcer la coopéraion bilatérale.
En mars dernier, M. le Président de la République de Madagascar a effectué une visite en Chine et a rencontré M. le Président chinois, lors de laquelle les deux chefs d'Etat sont parvenus à une série de consensus importants sur l'établissement du Partenariat de Coopération globale et le renforcement de la coopération gagnant-gagnant, ouvrant ainsi une nouvelle page dans les relations d'amitié traditionnelles entre nos deux pays.
À l'occasion de cette rencontre, les deux gouvernements ont également signé un engagement portant sur une aide alimentaire d'urgence en faveur de la population malagasy affectée de la sécheresse dans le Sud et du passage du cyclone Enawo. Cette aide compte 30 millions de yuan RMB, soit l'équivalent de plus de 4300 tonnes de riz qui sont déjà arrivés à Madagascar.
Au début de cette année, le gouvernement chinois a déjà offert à la partie malagasy 3 millions de yuan RMB de matériels de réserve pour soutenir les actions de secours aux sinistrés. Pour lutter contre la sécheresse dans le Sud de Madagascar et améliorer l'accès à l'eau potable ainsi que les conditions de vie des habitants locaux, le gouvernement chinois a décidé de faire creuser 200 puits de l'eau sous forme de don non remboursable.
Au mois de mai, le premier passage historique de la 25e flotte de la Marine chinoise à Madagascar a permis des échanges amicaux entre nos deux armées, sans oublier deux patrouilleurs offerts récemment par la partie chinoise, destinés à renforcer la capacité de surveillance côtière de Madagascar.
Au mois de juin, en tant que pays invité d'honneur de la 6ème édition de l'International Tourism Fair Madagascar (ITM), la Chine a envoyé pour la première fois une délégation de l'Administration nationale du Tourisme pour y participer.
En septembre, la première édition de China Exhibition Madagascar à CCI est couronnée d'un grand succès en attirant beaucoup d'investisseurs chinois à Madagascar.
En novembre, un projet intitulé « Voyage de la lumière » aura lieu à Antananarivo, nous envisageons de faire venir une équipe médicale chinoise avec des matériels médicaux pour effectuer des opérations de cataracte gratuitement en faveur des patients malagasy. Il est à noter que depuis l'année 1975, 21 éditions de Missions médicales soit au total 624 médecins chinois sont venus à Madagascar, pour soigner les patients malagasy et apprendre aux malagasy la médecine traditionnelle chinoise dont l'acupuncture qui est très connue.
En outre, des échanges culturels et éducatifs se multiplient sans cesse. Les Instituts Confucius de l'Université d'Antananarivo et de l'Université de Toamasina ont connu un développement réjouissant, de plus en plus de jeunes malagasy commencent à apprendre le chinois. Cette année, des groupes médiatiques et artistiques chinois viennent l'un après l'autre, et les événements se succèdent tels que l'exposition du cinéma, les manifestations artistiques, le salon de peintures, et encore d'autres...
Enfin, nous constatons que les échanges sino-malagasy dans des domaines variés se sont davantage élargis, et que la coopération amicale et gagnant-gagnant entre nos deux pays avance à pas sûrs.


Mesdames et Messieurs, Chers amis,
Madagascar est un pays plein d'espoir. Ses conditions naturelles favorables et sa population travailleuse et intelligente constituent un potentiel de développement considérable. La Chine accorde toujours une grande importance aux relations avec Madagascar, en souhaitant sincèrement que la Grande île puisse suivre une voie de développement stable et durable.
La Chine est prête à renforcer la coopération gagnant-gagnant avec Madagascar, tout en respectant les principes d'amitié sincère, de respect mutuel, d'égalité et d'avantages réciproques. La Chine est toujours le bon ami et partenaire fidèle de Madagascar pour soutenir son développement durable.
Le printemps approche et les graines de l'espoir poussent, les relations d'amitié traditionnelles entre la Chine et Madagascar se trouvent dans un nouveau point de départ historique. Je souhaite sincèrement que nos deux gouvernements et nos deux peuples puissent conjuguer nos efforts pour promouvoir encore davantage les relations d'amitié et de coopération entre la Chine et Madagascar, et que nos relations ne cessent de progresser à grand pas vers un plus bel avenir.

Pour terminer, je me permets de vous proposer un toast,
à la prospérité de nos deux pays, au bonheur de nos deux peuples,
à l'amitié et la coopération sino-malagasy,
et à la santé de tous les invités et amis ici présents!
Ho soa hatrany anie ny fiaraha-miasa sy ny finamanan'ny firenena sinoa sy Madagasikara.


 

Recommander à:   
Imprimer