Discours de Mme l’Ambassadeur lors de la Cérémonie de remise des prix pour l’année 2017 : Bourse d’Ambassadeur de Chine, Diplôme d’Honneur pour la contribution exceptionnelle à la promotion de la culture chinoise, Prix d’émissaire de la langue et de la culture chinoise
2017/11/02

                        (1er novembre 2017, Antananarivo)

Bonjour.
Je suis très heureuse d’être parmi vous aujourd’hui pour cette cérémonie de remise de prix. Le bonheur ne vient pas tout seul, mais à trois cette fois-ci, car l’Ambassade décernera trois catégories de récompenses pour cette année : Bourse d’Ambassadeur de Chine, Diplôme d’Honneur pour la contribution exceptionnelle à la promotion de la culture chinoise, Prix d’émissaire de la langue et de la culture chinoise. D’abord, je tiens à exprimer, au nom de l’Ambassade de Chine, nos félicitations les plus chaleureuses. En raison de la suspension provisoire des cours, certains étudiants ne peuvent pas assister à cette cérémonie, je vous prie, Mesdames les directrices de l’Institut Confucius, de bien vouloir leur transmettre mes félicitations et voeux.
Chers élèves, félicitations pour cette réussite scolaire, je suis fière de vous. Comme le soleil de 8 ou de 9 heures du matin, vous les jeunes portez les espoirs de Madagascar. Je souhaite que vous puissiez bien étudier la langue chinoise et approfondir vos études en Chine, afin de rendre service à Madagascar après vos retours. D’autre part, en parlant de l’amitié traditionnelle profonde établie entre la Chine et Madagascar, j’espère que vous pouvez promouvoir la compréhension mutuelle entre nos deux pays en interprétant à vos compatriotes malagasy ce que vous avez vu et que vous avez appris sur la Chine, pour perpétuer les liens fraternels entre nos deux peuples frères.
Chers enseignants, bravo pour le travail accompli. « Les maîtres d’école sont des jardiniers en intelligence humaine ». Enseigner est une noble vocation et un métier respectable, surtout que vous avez la responsabilité d’apprendre aux étudiants malagasy le chinois, une langue des plus difficiles au monde. Mais je suis convaincue que vos efforts permettront à plus d’étudiants malagasy de connaître la Chine et apprécier la culture chinoise. Je vous encourage de tenir vos engagements initiaux et poursuivre vos efforts visant à promouvoir la langue et la culture chinoise à Madagascar.
Mme la PDG fondatrice du Groupe l’École le Petit Nid, cette année, avec le soutien de l’Institut Confucius de l’Université d’Antananarivo, la première Classe Confucius de Madagascar a été fondée au sein de votre école, une réalisation que j’apprécie énormément. « Petit à petit, l’oiseau fait son nid », je pense que cette expression familière correspond bien au nom de votre école et est en accorde avec l’esprit de l’éducation. Comme des grandes rivières sont faites de petites gouttes d'eau, l’enseignement demande aussi des contributions constantes. Je salue votre initiative dans la promotion de l’éducation chinoise à Madagascar, et j’espère que vous pouvez continuer à promouvoir la coopération sino-malagasy sur le plan de l’éducation et des échanges humains, pour que les relations amicales entre nos deux pays se développent sans cesse.
Pour terminer, je formule mes meilleurs voeux de réussite pour le développement de l’Institut Confucius et de la Classe Confucius de l’École le Petit Nid.
Merci de votre attention.

 

 

Recommander à:   
Imprimer